Forum Non officiel de Péronne

Le forum non-officiel de Péronne
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)

Aller en bas 
AuteurMessage
damefrenegonde

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 25/08/2008
Localisation : entre réel et irréel

MessageSujet: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Mer 19 Nov - 5:09

le 14 octobre 1456

Fréné se leva tôt ce jour car cela était une date importante...Après de longues discussions en taverne avec son cher et tendre Cask ils en avaient conclut qu'il était temps de vivre ensemble.
Ne pouvant plus être séparé l'un de l'autre ne serait ce une seconde,ils voulaient vivre leur amour sans en perdre une goutte.

Avant que son tendre n'arrive,Fréné se motiva à faire son grand ménage...d'automne... Rolling Eyes ,les fenêtres grandes ouvertes laissaient entrer le bruit apaisant de la rivière et le gazouillis des oiseaux...
Quelle belle journée se préparait!

Le clocher sonna midi lorsque le pas d'une mule se fit entendre sur les pavets de la ruelle.
Le coeur de la jeune femme manqua un battement,ça y est il arrivait...Elle ferma les yeux quelques instants afin de rassembler ses esprits,sa respiration s'accelera,son souffle devint court...leur vie à deux allait enfin commencer.

Passant sa jolie tête blonde par la fenêtre,elle vit arrivait tranquillement la mule et son voyageur devant sa porte.Fréné sourit tendrement,elle appréciait par dessus tout cet air détaché et tranquille que Cask affichait.


"Bonjour mon coeur,tu as fais bonne route?"

Toujours adossée à son petit balcon elle attendit que son tendre la remarque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caskblinder

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Mer 19 Nov - 5:48

Cask franchit les portes d'Amiens à l'aube.
Il lança un dernier regard à cette ville qui l'avait vu devenir quelqu'un.
Il pouvait etre fier de son travail et partait la tete haute.
Un coup de talons dans les hanches de son mulet nommé fend la bise et hop le grand depart. Aujourdhui c'etait le grand jour.
Il n'en etait plus à son premier demenagement mais celui là c'etait par choix et dans une ville qu'il aimait.
L'avenir promettait de bonne choses.
Cask possédait peu de choses matériel, un parchemin du premier essai du journal d'Amiens, ses habits et une dote pour s'installer. mais ses idées et son imagination lui valait ses nombreux amis et sa reputation...


Non loin de Tastevin, il était temps de faire une pause. La soirée du depart avait été bien arrosée, il était temps de remettre en futs.
Tranquilou le nez au vent, il evacuait le trop plein quand une vipere fit son apparition entre ses pieds. Manque de bol, elle ne devait pas etre d'humeur à voir sa maison inondée, elle se redressa prete à bondir quand un ami aussi inattendu que cette derniere fit son apparition et la rossa à coup de bec...


"- Et bien Faucon d'Erell on peut dire que tu arrives à point, et je t'en remercie..."
"- Tu es bien une des seule chose à laquelle je tiens venant de mon passé...


Cask se pressa de se rhabiller et remonta sur sa mule. La bete s'étant arreter quand la carotte qui la faisait avancer disparut .
Le reste de la route se deroula a peu pret sans encombre, descendant de ci de la pour aider le mulet à montée les cotes et à devaler les pentes.


Midi au clocher, Cask passa les portes de la ville de Peronne. Accueillante et joviale, cette ville avec laquelle il avait tant commercer par son passé l'accueillait aujourdhui.
Beaucoup d'amis, y habitaient encore mais surtout celle pour qui son coeur battait.

La belle Fréné était la, la tete passait à la fenetre elle le regardait et l'attendait.


Lui lançant un sourire charmeur :
"- Bonjour mon coeur ! "
"- Oui, j'ai fait bonne route. Juste un brigand qui en voulait à mes bourses mais un ami et venu le rosser !"


et il se mit à rire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
damefrenegonde

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 25/08/2008
Localisation : entre réel et irréel

MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Mer 19 Nov - 23:22

Rhooo ce sourire,il ferait fondre la pire des brutes!pensa la jeune femme.
Elle s'inquiéta quelque peu lorsqu'il parla de brigands,mais son rire la rassura tout de suite,apparement rien de très grave.
La jeune femme se hâta de dévaler ses escaliers afin de pouvoir serrer son amour dans ses bras.Mais,sa la maladresse étant connue de tous à Péronne,elle rata la dernière marche et s'applatit comme une crêpe face contre terre.
Un grand bruit résonna dans la maisonnée suivit de quelques injures...
Elle se releva tant bien que mal,essaya de se rajuster pour paraitre présentable et se présenta devant l'encadrement de la porte un sourire béa aux lèvres.

Il était là,posté devant elle,toujours avec son sourire charmeur.D'un geste assuré il ôta son chapeau et s'approcha d'elle sans la quitter du regard.
La jeune femme frissonna,que ses regards en disaient longs...elle pouvait lire en lui comme dans un livre ouvert...elle l'aimait tant...
Ne sachant que faire tant l'émotion la gagnait,elle le laissa prendre sa main avec douceur et la baiser tendrement.Ses joues rosirent quelque peu et elle laissa échapper un petit rire.


"Je suis si heureuse de te voir enfin,tu m'as tellement manqué..."

Elle se blottit tout contre lui,déposant sa jolie frimousse au creux de son épaule,respirant son odeur,sentant sa chaleur...elle était si bien...
Relevant son doux visage,le regardant timidement elle se mis sur la pointe des pieds afin de déposer sur ses lèvres si douces un tendre baiser. Il y répondit avec passion,laissant parler son coeur et son amour,un pur moment de bonheur.

Après quelques minutes blottit l'un contre l'autre,Fréné se décida enfin à lui faire faire le tour du propriétaire,elle lui dit:


"Mon coeur je vais te faire visiter ta nouvelle demeure,certes ce n'est point un château mais ce sera notre petit nid d'amour."


Elle ponctua sa phrase par un joli sourire plein de promesses et prenant sa main l'entraina à l'intérieur de sa maisonnée.
La visite fut brève...une petite salle à manger,une cheminée,une petite cuisine et enfin la chambre à l'étage.
Mais ce dont Fréné était fière c'était la vue qu'offrait sa chambre,donnant sur la rivière,les montagnes encerclant le paysage,cela conférait une ambiance magique.
Cask se posta devant et les yeux rivés au loin contemplait le paysage,la jeune femme se faufila féline derrière lui,l'encerclant de ses bras menus et déposa délicatement un baiser dans le creux de sa nuque.

Elle aurait voulut que le temps s'arrête pour pouvoir profiter pleinement de lui et n'être jamais séparée de celui qu'elle aimait à en perdre la vie...
Elle lui murmura doucement:


"Bienvenue chez toi mon coeur..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caskblinder

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Mer 19 Nov - 23:58

Cask était de grande taille, si bien qu'il devait relever les jambes sur le dos de son mulet, pour ne pas toucher le sol. Au vu de sa douce il se releva sans meme que sa mule arrete sa course. A vrai dire, sa vitesse depassait guere celle d'une charrue remplit de bois, tiré par un boeuf proche des pissenlits.
Un peu aprés la rencontre avec dame vipere, Cask s'était areté cueillir un bouquet de fleurs des champs pour sa belle.
Il s'avançait vers elle,le tenant dans son dos quand la mule ayant perdu sa carotte le repera. Et c'est avec stupeur que Cask offrit les tiges de ces dernieres à sa douce.
Un peu desemparé, il se retourna vers le mulet qui le regardait en machouillant. Dans les tons rouges pivoines il essaya de recuperer au moins une fleur intacte entre les machoires de la bete mais en vain.


"- Et bien il nous reste de la biere au moins pour feter çà !" dit il en souriant."

Aprés une courte visite de la demeure de frené, il s'installa et servit 2 chopines. Sa douce était belle et radieuse, des cheveux blonds ainsi que 2 beaux yeux verts illuminaient son visage. Son doux parfum ennivrait les sens. Difficile de soutenir son regard. Assis tous deux ils echangeaient des regards furtifs, melange de timidité et de genes certainement.
L'alcool commencant de faire effet la gene s'envola petit à petit et en rapprocha les chaises. Un doux baiser de bienvenu, suivit de battements de cils et cask se sentit bel et bien chez lui.

Puis apres un long moment à se compter des histoires d'amoureux, ils se deciderent à visiter Peronne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
damefrenegonde

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 25/08/2008
Localisation : entre réel et irréel

MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Jeu 20 Nov - 5:12

Quelle journée magnifique passée en amoureux,ils avaient fait le tour du village main dans la main ne s'occupant que de leur bonheur.
Une bonne partie de fou rire ponctua ces si belles heures lorsque devant les étales du marché,Cask voulant plaire à sa belle en lui faisant une superbe révérence,avait fait tomber le stand de pommes d'un pauvre marchand en se relevant.
Il la saisit par la main avec un sourire malicieux et ils étaient partis en toute hâte avant de se faire jeter,s'arrêtant sous un petit pont il l'avait enlacé et murmurait tout son amour....

Le jour déclinait lorsque les deux tourteraux avaient regagné leur nid d'amour.Un bon feu de cheminée,une bonne assiette de soupe,tout était présent pour les revigorer.
Le repas terminé,bien arrosé il est vrai,laissa quelques traces dans leurs esprits.Les gênes et maladresses du début laissèrent place à la tendresse et passion.
Consummant leur amour jusqu'au lever du jour,ils s'endormirent comme deux enfants blottis l'un contre l'autre,comblés par tant d'attentions
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caskblinder

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Jeu 20 Nov - 9:34

Meme à Peronne il y a des coqs pour venir chanter sous les fenetres. Maudites volailles grrr...
Peu après l'aube ne pouvant dormir, Cask s'habilla tant bien que mal essayant de ne pas reveiller sa douce et sortit.
Il partit en quete d'une echoppe de tisserand. Sa belle s'occupera des ventes pendant qu'il travaillera au champ.
C'est au detour d'une ruelle quil vit une belle batisse, un ancien moulin adossait à une bergerie.
Il tomba sous le charme à l'instant où il passa la porte. La laine et les peaux seraient stoqués en haut avec le metier à tisser. Une armoire ainsi qu'un comptoir pour le bas. Un tapis rouge pour le sol et des rideaux cousus au fil d'or pour les fenetres. L'échoppe parfaite.

Malgré avoir enivré le prorpiétaire pour en faire baisser le prix, ce dernier ne voulu rien savoir et toute sa dote y passa. Tanpis il travaillera pour couvrir sa douce d'attentions. Fier de lui et devenu Peronnais il rentra peu avant midi pour annoncer la nouvelle à son ange.
Ne voulant la reveiller, il s'allonga pret d'elle lui murmurant des mots doux et attendit que ses beaux yeux s'ouvrent...


"- Mon coeur, je suis l'heureux propriétaire d'une echoppe de tisserand ainsi que d'une bergerie. Notre avenir est assuré..."

et il l'embrassa sans attendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
damefrenegonde

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 25/08/2008
Localisation : entre réel et irréel

MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Jeu 20 Nov - 14:47

Un tendre baiser sortit la belle de ses doux songes,les yeux encore clos elle sourit appréciant ce reveil oh combien agréable.
Ouvrant un oeil,puis deux,elle aperçut son tendre assis au bord du lit qui la regardait tendrement,un sourire de satisfaction aux coins des lèvres.

Se relevant,elle le serra tout contre elle,elle était si heureuse,enfin il avait son échoppe et ils pourraient vivre sans inquiétude.
Elle lui murmura :


"Je suis une femme comblée mon Amour,et je suis heureuse.Je sais à quel point cela était important pour toi et voilà que cela se réalise en si peu de temps.
Péronne était ta destinée..."


Elle lui sourit Elle l'embrassa jusqu'à en perdre haleine,ne voulant jamais se décoller de ses lèvres si sucrées et douces.
Le clocher sonna midi,lorsque Fréné se décida enfin à se préparer pour aller visiter la jolie échoppe de son Cask
Lorsqu'elle fut enfin prête elle alla le rejoindre près de la rivière et main dans la main ils partirent en direction de l'échoppe.

Fréné fut émerveillée à la vue de la batisse,le coin était idéal et l'interieur accueillant et chalereux.Elle s'imaginait dèjà aider son tendre dans ses tâches quotidiennes,elle qui à ce jour n'avait encore aucon métier attitré...

Elle se blottit tout contre lui afin de partager ce bonheur ensemble,tout était parfait et leur vie à deux laisser paraître de belles promesses.

Pour fêter cela Fréné emmena son Cask en taverne,à l'Oeil du Faucon afin de vider quelques fûts.La soirée promettait d'être arrosée..
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
damefrenegonde

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 25/08/2008
Localisation : entre réel et irréel

MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Mer 17 Déc - 4:37

Le 16 décembre 1456

Plusieurs jours se sont écoulés depuis l'emménagement de Cask à Péronne.
Grâce à leur travail acharné dans leurs champs et dans l'échoppe de son tendre,de petites économies servirent à agrandir leur petit nid d'amour.

Cask très habile de ses mains avait réaménagé la chaumière et l'avait aussi agrandit.
Un magnifique havre de paix avait vu le jour bien tenu et rangé par Fréné.



Mais aujourd'hui ce qui rendait la jeune femme si heureuse c'est qu'elle était enfin devenue forgeron et qu'elle avait trouvé son échoppe.
Elle avait passé beaucoup de temps à arpenter les rues afin de trouver celle de ses rêves.
Grâce à sa persévérance elle avait réussit à en trouver une dans un coin,dans une ruelle calme et tranquille non loin de celle de son tendre. Ainsi à chaque instant de la journée ils pourraient se voir et ne jamais être vraiment séparés.

Le travail de forgeron n'est pas un métier facile surtout pour une débutante mais Fréné prenait plaisir à essayer et à créer de nouvelles choses.

Ce jour là il faisait très froid et Fréné avait travaillé tard dans son échoppe,exténuée par de travail elle n'aspirait qu'à une chose rentrait chez elle et profitait de son amour ainsi que d'un bon feu de cheminée.
Enfilant sa cape elle se hâta de rentrer,arrivée elle aperçut Cask dans la cuisine entrain de faire mijoter un petit plat qui emplissait la maisonnée d'une odeur très alléchante.

Elle s'approcha doucement l'encerclant par la taille et déposa un doux baiser dans son cou.

"Bonsoir mon amour"

Lui chuchota t elle au creux de l'oreille

"Tu as passé une bonne journée?
Hummm cela sent très bon que m'as tu préparé mon coeur?"

Son ventre criait famine et Fréné rit en l'entendant se manifester.

"J'ai grande faim mon coeur vivement qu'on passe à table!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caskblinder

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Ven 19 Déc - 17:56

Malgré quelques petits aléas les affaires allez bon train, et Cask ce soir là avait mis les petits plats dans les grands pour combler encore un peu plus sa douce.
Le parfum des légumes et des herbes parfumés la demeure.
Au retour de sa douce, Cask dressa la table, l'invita à s'asseoir après l'avoir féliciter pour sa nouvelle échoppe et servit le repas.


"- Maintenant que tu es devenu forgeron, je vais te passer commande..." dit il en riant
"- ...j'ai besoin de couteaux mais en premier lieu d'une épée"

Le repas se déroula tranquillement accompagné de conversations hautement scientifiques certainement dû au doux vin, et ce n'est que tard dans la nuit qu'il se termina. Au bout de 3 mois, Cask n'était toujours pas rassasier de sa douce et il la regardait toujours comme au premier jour, cette expression qu'elle avait eu ce jour là était gravée à jamais et son amour n'avait de cesse de grandir un peu plus chaque matin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
damefrenegonde

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 25/08/2008
Localisation : entre réel et irréel

MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Sam 20 Déc - 18:12

Effectivement le repas fut délicieux, de plus la table dressée par son tendre était magnifique, quelques bougies, un bon vin...Tout était réunis pour passer une excellente soirée.

Fréné était comblée au plus haut point car Cask, après trois mois de vie commune, était toujours aussi attentionné et leur amour grandissait et devenait plus fort chaque jour.
Elle n'avait plus de doutes juste une certitude au fond de son coeur, c'était lui et pas un autre avec qui elle voulait fonder une famille et finir ses vieux jours.

Le lendemain à l'aurore alors que Cask dormait toujours à poings fermés, Fréné se hâtait de finir de se préparer afin de se rendre au marché.
Hier son tendre lui avait fait part qu'il désirait qu'elle lui forge une épée, il fallait donc se rendre au marché afin d'y acheter toutes les matières premières nécessaires à sa fabrication.

Enfilant sa cape ainsi que son capuchon elle sortit de la maisonnée afin de se rendre au lieu voulut. Fréné aimait flâner dans les rues de bon matin car le village se réveillait tout doucement et l'on pouvait entendre les artisans se mettre au travail.
Un sourire béa aux lèvres, elle saluait de temps à autre des amis, prenant des nouvelles, Péronne était son village et elle en était fière!

Une fois ses marchandises achetées elle se rendit joyeusement à sa forge et se mit au travail sans tarder.
Elle voulait tant faire plaisir à celui qu'elle aimait plus que tout et surtout elle ne voulait pas le déçevoir. Cela prendrait le temps qu'il faut mais il aurait une épée unique faite avec attention et amour.

Midi sonna au clocher, la jeune femme sursauta tant elle était concentrée sur son ouvrage.
Une petite pause pour déjeuner ne fera pas de mal pensa t elle.
Prenant son petit panier d'osier elle acheta de quoi régaler son homme et se rendit à son échoppe.

Passant sa jolie tête blonde par la porte entrouverte elle aperçut Cask concentrait sur la confection d'une nouvelle cape. Il était si beau, il paraissait si serein...

"Bien le bonjour ami tisserand!
Il est midi,l'heure de se remplir la panse!"


Tout en souriant elle déposa son petit panier et enleva sa cape afin d'aller se blottir sans plus tarder dans les bras de son homme.
Ils n'étaient séparés que depuis quelques heures mais il lui avait terriblement manqué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caskblinder

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Mar 6 Jan - 6:32

Deux bonnes heures apres le chant du coq, Cask venait d'emerger. A la fraicheur de la couche sa douce était parti à l'aube.
La tete dans le sac, il se prepara en vitesse dans l'espoir de rattrapais un peu son retard.
Depuis la nouvelle mairesse, les commandes se faisaient plus rares mais cette periode de carrence se finira probablement un jour...
Il enfourcha son fidele mulet Fendlabise et parti à bride abattu vers son echoppe. Aprés une bonne heure et 100m plus loin, Cask se redressa sur ses pieds et rentra dans son echoppe pendant que son mulet continua sa course, en fin de journée il rattrapera sans trop de mal.

"- Bon !... rapide inventaire... 17 laines... 3 peaux... des bas et chemise homme, une cape à finir..." les etales étaient remplit... une bonne journée qui commençait..."

Midi sonna, plutot midi et quart les cloches retentirent, le curé avait du faire halte à tastevin hier tantot...
Mon vieil ami Kaioh si il y avait plus de gens comme toi en ce bas monde il y aurait probablement moins de soucis...

Toujours plongeait dans la confection de sa cape, une jolie tete blonde et une douce voix l'en sortit

"- Oui mon coeur tu as raison, posons nous le temps de ripailler un peu !

Cask debarassa une table où debordés des chutes de tissus, la nettoya puis dressa une jolie nappe brodée de fil d'or, representant une licorne et laissa sa belle preparer la tablée.

Montrant la nappe
:" regarde ma douce, ma derniere oeuvre, celle ci sera pour la maison si tu le veux bien ."

Il attendait son accord en la regardant. Celle qu'il avait choisi pour devenir sa femme. Elle avait été longue à venir dans sa vie mais avait fait table rase à son arrivée et à ce jour il connaissait enfin ce qu'était le vrai amour, celui dont on est jamais rassasié.
Il s'approcha tendrement de son oreille et lui murmura tout son amour pendant qu'il la mordillait..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
damefrenegonde

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 25/08/2008
Localisation : entre réel et irréel

MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Mar 6 Jan - 7:04

Les yeux de la belle Fréné se mirent à briller devant la splendeur que lui montrait son tendre.
Une étoffe magnifique brodée de fils d'or représentant une licorne, sans hésitation son amour était très doué et cela lui plaisait.

Elle lui sourit tendrement et rajouta :


"Oh mon amour cette nappe est magnifique, vraiment tu as beaucoup de talent et je suis sûre qu'elle se mariera très bien avec le reste de notre petit nid d'amour."

Sans perdre une minute de plus, Fréné s'activa à dresser la table car son ventre commençait à crier famine et la vue des mets dans son petit panier en osier ne faisait qu'accentuer sa faim.
Elle sortit de coupes en cristal et servit une bonne rasade de vin à son tendre, elle lui tendit le verre et se servit à son tour.


"A nous mon amour, que ce moment soit un pur bonheur en ta compagnie.
Je t'aime..."


Cask s'approcha de son doux visage et lui murmura tout son amour, son coeur battait la chamade, rien ne pouvait la rassasier de ces mots si doux ni de son odeur...

Après avoir plus dévorer que déguster leur repas, Fréné proposa à son tendre une petite ballade amoureux dans Péronne avant de reprendre leur travail.

Elle saisit sa main en n'oubliant pas de déposer au passage un petit bisou sur sa joue et l'entraina à l'extérieur afin de profiter malgré le froid du beau paysage enneigé.

Après cette jolie promenade, il était temps de se remettre au travail et de se séparer...
Même si cela n'était que pour quelques heures, ce fut un déchirement dans le coeur de la belle lorsqu'elle referma la porte de l'échoppe de son tendre et qu'elle se mis en direction de la sienne.

Le soir arriva sans que Fréné n'eut vraiment le temps de s'en aperçevoir, la nuit venait de tomber et la jeune femme terminait son ouvrage à la lueur d'une bougie.
Elle était satisfaite, ça y est l'épée de son tendre était terminée, juste une drnière chose à rajouter afin que celle ci soit unique : en langue elfique elle grava sur la lame "AVEC TOUT MON AMOUR".
Un sourire de satisfaction aux lèvres elle rangea l'épée dans un fourreau de velours belu nuit et l'accrocha autour de sa taille, elle se hâta de rentrer chez eux afin de l'offrir à l'amour de sa vie.

Elle fut la première à rentrer, CASK devait certainement finir de ranger son échoppe et ne devrait plus tarder. Elle enleva sa cape et prépara sur la table son cadeau, profitant du temps qu'il lui restait elle prit un parchemin et laissa son amour parler:


Citation :
Ma vie, mon tout,

Voici en signe de mon amour une épée forgée avec toute mon attention.
Je désire que tu la portes chaque jour que Dieu fait en signe de notre Amour.
Cette pièce est unique regardes la bien et tu comprendras pourquoi Wink
Je t'aime damoiseau CASKBLINDER, d'un amour intemporel.
Merci d'exister et de me combler

TA PRINCESSE

La jeune femme s'installa dans le fauteuil près de la cheminée en attendant le retour de son bien aimé, elle espérait vraiment le combler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caskblinder

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Mer 11 Fév - 23:41

Après un bon coup de balais dans son échoppe, Cask referma la porte.
Croisant quelques connaissances sur la route du retour, il appris qu'un nouveau rang pour les notables du royaume était mis en place. Malheureusement il récompensait que les plus haut étudiant et pour sa part la route était encore longue.


Arrivé chez lui, Cask trouva sa douce qui l'attendait sur le fauteuil. Elle était chaque jour un peu plus belle. Il la réveilla par une multitudes de doux baiser.

"-Bonsoir mon cœur. Tu m'as manqué aujourd'hui. Chaque heures passez loin de toi est une blessure à mon âme."

Suivant les yeux de sa douce qui lui montrait un paquet sur la table il s'en approcha. Il sortit d'abord l'épée de son fourreau et resta en admiration devant un travail aussi soigné. Non loin du pommeau sur la lame était inscrit avec tout mon amour... ainsi à travers elle il ressentirait un peu de l'amour de sa douce.
Émerveillé par un si beau cadeau il prit le parchemin et laissa couler une larme après l'avoir lu.


"-Merci mon amour, ton cadeau me va droit au coeur et le protegera par la meme occasion." sourit

Il embrassa sa douce tendrement comme pour lui avouer son amour grandissant à chaque instant et lui glissa à l'oreille :
"- Je t'aime mon cœur. Même si parfois je suis un peu maladroit, sache que mon amour et sans failles et grandit chaque jour.
Je t'aime du plus profond de mon âme, et être à tes cotés est un cadeau du ciel et je l'en remercie à chaque instant."


Puis lui raconta sa journée, et son envie de reprendre ses études pour pouvoir et promu très haut fonctionnaire.

Les jours passèrent paisiblement, et Cask allait bon train à l'université. Pendant son repos il s'occupait d'un potager derriere sa maison. Des travaux était encore en cours pour agrandir la chaumière, une pièce en plus pouvait toujours servir...

Par un matin d'hiver, Sieur Yeuxbleus fut élu comte d'Artois.
Cela déplu tellement à la pairie qu'elle envoya des parlementaires, où col blanc ne comprenant rien à rien, venir exprimer leurs mécontentements.
L'atmosphère de l'Artois se tendit depuis lors.

Une semaine plus tard, Cask qui pourtant était en retraite et avec l'accord de sa douce, alla proposer de servir encore une fois son comté en rentrant dans l'Ost Peronnais.
L'ordre de mobilisation ne se fit pas attendre, Promu Lancier il devait rejoindre son lieutenant en mission.
Il rentra annoncer la nouvelle à sa douce :


"- Mon cœur je dois partir à l'aube. Je pense que cela n'est que des manœuvres, il ne faut pas que tu t'inkiétes ".

Essayant tant bien que mal de cacher ses doutes sur les réels manœuvres, il serra son ange dans ses bras...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
damefrenegonde

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 25/08/2008
Localisation : entre réel et irréel

MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Ven 13 Fév - 20:13

Les jours s'écoulaient paisiblement pour les deux tourtereaux au rythme de leur travail et de leur amour.
Chaque jour les rapprochait un peu plus, leur amour pur et sans faille se renforçait grâce à de petites attentions, ils ne pouvaient vivre l'un sans l'autre.

Mais ces jours heureux allaient se ternir quelque peu à cause d'une séparation inévitable...En effet Cask s'était engagé dans l'Ost Péronnaise et son devoir devait l'envoyer en mission.
Certes ils en avaient longuement discuté et Fréné, un peu à contre coeur, avait donné son accord car elle savait l'importance que cela avait aux yeux de son tendre de pouvoir servir l'Artois.
Mais les choses se déroulèrent si vite!Seulement deux jours après s'être engagé il fallait déjà qu'il parte loin d'elle...Lorsqu'il lui annonca la nouvelle, la belle ne put cacher sa tristesse et son angoisse, un voile humide se posa sur ses grands yeux malicieux.
Il la serra de toutes ses forces contre lui à tel point qu'elle pouvait sentir son coeur battre à vive allure, il lui murmurait de ne pas s'inquiéter mais elle sentait au fond d'elle même qu'il lui mentait pour la protéger.
Elle blottit son visage au creux de son épaule et laissa ses larmes couler, pas un mot, pas un son ne pouvait sortir de sa bouche tant cette angoisse lui comprimait la gorge, la seule chose qu'elle put faire à cet instant c'est de le serrer un peu plus dans ses bras menus et de profiter de lui les quelques heures qui restaient...

Après quelques minutes de silence elle réussit néanmoins à lui murmurer:


"Je t'aime tant ma vie, te savoir loin de moi m'arrache le coeur.
Mais je ne peux pas me mettre au travers de ta route car cela est ton devoir et je sais à quel point cela a de l'importance pour toi...
Saches que quoi qu'il se passe je serai toujours fière de toi. Mais je t'en pris reviens vite..."


Elle essuya ses larmes et par un effort surhumain elle lui sourit pour le rassurer.
Elle attrapa sa main et l'emmena devant la cheminée, le feu crépitait et dégageait une chaleur bienfaisante, elle le fixa puis lui fit comprendre ce qu'elle attendait.
Elle voulait une dernière fois avant son départ lui prouver combien elle aimait et vivre ce moment comme si c'était le dernier, car demain lorsqu'elle se réveillerait elle serait seule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caskblinder

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Sam 14 Fév - 1:21

Le réveil était rude pour Cask. Il se glissa hors des draps peu avant l'aube.
Un brin de toilette plus tard et le soleil bondissant, Cask enfourcha Fend la bise, son fidèle mulet.
Armé de sa tenu d'apparat, ancienne relique de la caserne d'Amiens, son épée qu'il essayait tant bien que mal de ne pas faire trainer au sol, et un bouclier légèrement encombrant, il prit le chemin "de sa mission".
Tantôt sur le mulet, tantôt devant entrain de tirer voir derrière pour pousser la pauvre bête qui ne voulut plus avancer, la journée défila et la nuit d'après aussi.
Au matin du vendredi, l'arrivée aux portes "de sa mission" se fit sous la stupeur des badauds. On avait du mal à déterminer lequel de la bête ou de son maitre était le plus fatigué.
La populace se mit d'accord pour une égalité quand le voyageur se mit à boire à coté de sa bête à l'abreuvoir.


"-Et bien fend la bise, on y est...Maintenant faudrait trouver le lieutenant."

Dans les rues, il y avait une majorité d'hommes en armes, et Cask croisa bon nombres de connaissances.
En pleine discussion sur les étales du marché, où il évacua 3 semaines de stocks en moins d'1h, il reconnut les armoiries des Lanciers de Péronne et en profita pour les rejoindre.


"-Bonjour lieutenant, je viens prendre place dans votre lance."

Le campement était spartiate et les hommes arboraient fièrement leur étendard aux couleurs des différentes villes d'Artois.
Un "quartier libre aujourd'hui "retentit, et un nuage de poussière le suivit. Le campement se vida en un rien de temps et Cask en profita pour écrire à sa belle


Citation :

Ma vie
Je suis bien arrivé ce matin sans trop d'encombre mise à part une pénurie de carottes pour Fend la bise.
Juste pour te dire je t'aime et de prendre soin de toi.
J'ai rejoins les troupes du lieutenant Farenheit qui m'a l'air d'être un bon soldat.
Pour le moment je ne sais trop quand je rentre, mais en attendant je fais des affaires j'ai d'ailleurs vendu mes stocks, au passage je te passe une commande pour un cask.
Je t'aime mon cœur.
Reçoit milles baisers avec cette missive gage de mon amour et toute ma tendresse pour te réconforter.
Nota : je ne peux te donner d'adresse mais cette colombe me retrouvera
Cask

Une fois la colombe lâchée en direction de Peronne, Cask déambula dans les ruelles et rejoignit les troupes entrain de boulasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
damefrenegonde

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 25/08/2008
Localisation : entre réel et irréel

MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Sam 14 Fév - 21:19

Le lendemain à l'aube, par habitude Fréné dans un semi sommeil se rapprocha de la place de Cask pour le prendre dans ses bras.
Mais elle ne sentit que le vide et le froid...ouvrant les yeux elle se rappela que le départ tant redouté venait d'arriver.
Il n'avait pas voulut la réveiller de peur que les aurevoirs soient trop difficiles, il s'était éclipsé telle une ombre vers son destin.

La journée se passa, morose, terne, sans entrain, la belle était aller cueillir de fruits, elle avait préfèrait plutôt que de s'enfermer dans sa forge à se remémorer de sombres idées.
La nuit tombée elle rentra sans grande hâte dans leur maisonnée, son absence était encore plus présente en ces lieux et Fréné n'eu même pas le courage de manger.
Elle moucha les bougies et se coucha en espérant s'endormir vite pour le retrouver dans ses rêves.

Le lendemain matin elle fut réveillée par un bruit d'ailes sur son balcon, le jour pointait à peine mais la belle n'avait que peu dormit.
L'esprit ailleurs elle se leva péniblement pour voir ce qu'était ce bruit, ouvrant les volets une magnifique colombe fit son entrée et se posa sur sa commode une missive accrochée à la patte.
Le coeur de Fréné s'emballa, enfin des nouvelles de son tendre!
Caressant la bête elle prit délicatement le parchemin enroulé et s'assit sur le rebord de son lit afin de pourvoir lire avec toute attention ses lignes.
A la lecture du courrier Fréné fut soulagée de savoir qu'il était bien arrivé et qu'apparement pour le moment rien de grave n'était annoncé.
Mais hélas pour le moment aucune date de retour n'était prévue...Elle soupira longuement
Sans perdre une minute elle s'installa devant son petit bureau, se munit d'une plume et d'un parchemin et répondit à son tendre:


Citation :
Mon amour,
C'est avec émotion que j'ai lu ton courrier, je suis heureuse et soulagée de te savoir arrivé à bon port sain et sauf.
Les jours sans toi sont difficiles et la motivation n'est pas au rendez vous, mais je fais avec et je pense à toi.
Je suis contente que tu sois tombé dans une bonne armée, une bonne entente apporte toujours de bons résultats.
Je t'aime mon amour et je m'en rend encore plus compte aujourd'hui, vivre sans toi n'est pas possible...
Je t'en pris prend soin de toi et fais attention surtout, s'il devait t'arriver malheur je ne m'en remettrai pas...
Pour ce qui est de ton "Cask" si la motivation me reprend je te promet de le faire.
Je ne sais si cette colombe arrivera à destination mais je te transmet toute ma force et mon amour.
Je t'envois une armée de baisers accompagnée de tendresse.
Ta princesse

Elle enroula le parchemin et après avoir nourrit la colombe elle l'accrocha à sa patte en lui murmurant:

"Retrouve le ma belle..."

Elle lacha le majestueux volatile en le regardant s'éloigner, à ce moment là elle envia la colombe car elle elle allait le revoir...
Secouant la tête en pensant qu'elle imaginait n'importe quoi elle descendit afin de commencer sa journée, certes encore difficile mais sachant qu'il pensait à elle la douleur s'atténuait un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caskblinder

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Dim 15 Fév - 12:56

Le soleil se levait sur les remparts. Enfin la relève, la nuit avait été longue pour Cask. Quelques mots échangés avec la sentinelle qui le remplaçait et enfin les 6h de repos bien mérité.
Il rejoignit le campement l'esprit rêveur. Sa Douce lui manquait.
Avant de rejoindre sa couche, il fit une halte pour déposer un seau d'avoine à Fend la bise. Quelques caresses plus tard, il retrouva sa tente. Fend la bise était bien le seul heureux à être ici car deux box plus loin, une mule lui faisait les yeux doux.


Un souffle de chaleur lui parcourra les membres à la vue de la colombe qui l'attendait. Elle volait en cercle au dessus de lui comme pour lui dire " vous avez un message en attente". Il s'allongea et après lecture, il commença à repondre à sa douce :

Citation :
Ma vie

Tu me manques...
Être loin de toi devient chaque jour un peu plus dur. L'aube du 3eme jour n'apporte toujours pas de nouvelles sur mon retour mais pour le moment tout va bien. Mise à part le froid qui nous tenaille les mollets et les mains aucun ennemi n'ai apparu. Pour m'occuper, je pense à toi tenant mon épée serrée contre moi.
Cette st Valentin passé sans toi est vraiment dur, mais je n'avais de cesse de t'envoyer de doux baisers. Fend la bise est heureux il a trouvé sa belle, une mule de Calais. Cela fait un peu loin de la maison mais bon au moins le voir tout fou me remonte le moral.
Je t'aime mon cœur, sache que chaque jour tu me manques un peu plus, je n'ai de cesse de penser à toi, et j'ai grande envie de rentrer.
J'entends l'appel, je dois m'éclipser pour faire mon devoir. Que cette colombe t'apporte tout mon amour et mon réconfort.

Cask

Cask se rendit à l'appel et faire son rapport sur les arrivées de la nuit, puis s'en se faire prier s'endormit ...


Dernière édition par caskblinder le Dim 15 Fév - 14:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
damefrenegonde

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 25/08/2008
Localisation : entre réel et irréel

MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Dim 15 Fév - 13:53

14 février 1457, journée des amoureux...Mais la belle Fréné ce jour là l'âme en peine était seule, le manque de l'être qu'elle aimait plus que sa vie était une torture.
Elle décida de s'enfermer dans sa forge afin de ne pas croiser les couples heureux et amoureux mais à croire que cette journée était propice à les croiser car même sur le trajet, pourtant court, elle croisa bon nombre d'amoureux flânant main dans la main.
Envieuse mais en même temps heureuse pour eux elle sourit malgré tout car cette journée était un symbole d'amour et il était agréable de voir que le monde continuait de tourner grâce à ce sentiment.
N'ayant pas mis le nez dehors elle rentra à la nuit tombée dans leur petit havre de paix afin de se reposer et d'y trouver, espérait elle, des nouvelles de son tendre.
Elle ne se trompa pas car arrivant sur le pas de sa porte elle aperçut la colombe recroquevillée sur elle même, pauvre bête elle devait mourrir de froid!
Le volatile docile se laissa porter jusqu'à l'intérieur de la maisonnée, Fréné après avoir récupéré la lettre la déposa délicatement sur un coussin près de la cheminée.
Le coeur de la belle s'emballa en voyant l'écriture de son tendre et se délecta de chacun de ses mots confortablement installée dans son canapé.
Elle ne put s'empêcher de sourire à propos de ce cher mulet Fendlabise, il ne manquait plus que la folie de Cask le décide à leur rammener la promise...elle rit en y pensant, quoique un évelage de petits mulets pouvait être intéressant!
Avant de répondre à son tendre, le morceau de papier blottit tout contre sa poitrine, elle laissa ses pensées vagabonder vers des souvenirs merveilleux: leur première rencontre, leur premier baiser...
Il est incroyable lorsque l'on est loin de ceux qu'on aime comme il est précieux et bon de se souvenir de tous ces bons moments.
Soupirant longuement mais heureuse elle se décida à lui répondre:

Citation :
Ma vie, mon tout,
En ce très beau jour symbole d'amour je te souhaite une très bonne saint Valentin.
Même si nous sommes séparés saches que par le coeur et la pensée je suis en toi.
Le troisième jour et toujours pas de date de ton retour...c'est si dur...
Félicite mon ami Fendlabise de sa nouvelle idylle, en espérant que sa promise soit à la hauteur de notre cher mulet
Wink
Bref trêve de plaisanterie, j'espère que ton travail ne t'exténue pas trop et que tu fais attention à toi.
Je t'aime mon ange plus qu'hier et moins que demain.
Pour moi les jours s'écoulent sans trpo de nouveauté, je me penche sur mon travail afin de ne pas trop penser.
Reviens moi vite amour afin que l'on puisse revivre nos moments si importants à mon coeur.
Ta Fréné

La jeune femme eu un pincement au coeur lorsqu'elle dû réveiller la colombe pour la renvoyer dans le froid de l'obscurité mais elle lui pardonnerait bien ce geste car il en allait de leur amour.
Un tendre baiser posé sur la tête du volatile, elle ouvrit la porte et la laissa partir, un courant d'air dans les cheveux de la belle s'engouffra, un sourire aux lèvres elle referma sa porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caskblinder

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Mar 17 Fév - 1:12

"- Rassemblement... !"

Cette douce mélodie prononcé par un sergent bien gras avec une voix rauque qui ne sentait pas bon le thym et le romarin mais plutôt une armure bien détrempé qui n'avait certainement pas du enlever depuis qu'il était dans l'armée.
A en voir ses gallons cela faisait un bail.
Le poil hérissé sur le sommet du crane, 2h de sommeil dans les braies...Cask enfila tant bien que mal son uniforme et se rendit à l'appel.


"- Soldat de péronne, on rentre à la maison ce soir. "

Oubliant la fatigue, Cask fut envahit d'une douce chaleur à l'idée de retrouver sa belle qui lui manquait tant.
Peu après il rassembla son paquetage ainsi que son mulet et sa nouvelle compagne. Pour 100écus et quelques fut de bière acheté en cours de route, il était l'heureux possesseur d'une ânesse. Restera à lui trouver un nom...
A la nuit tombée et sur sa fidèle monture Cask rentra avec les troupes au fort de péronne.
Le jour se levait sur les montagnes entourant péronne, quand le lieutenant annonça quartier libre et c'est sans se faire prier que Cask rentra chez lui.


Après avoir déséquiper les 2 tourtereaux,s'être assurer qu'ils ne manquaient de rien et surtout pris un bon bain... Cask se glissa dans les draps comme il était parti 3 jours plutôt et câlina sa douce

"- Je suis rentré mon cœur, tu m'as manqué ma vie "...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
damefrenegonde

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 25/08/2008
Localisation : entre réel et irréel

MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Mar 17 Fév - 21:34

Endormie depuis déjà quelques heures Fréné sentit au près d'elle une chaleur intense, se croyant dans un rêve elle se blottit tout contre son tendre sans s'en rendre compte.
Son rêve était merveilleux, elle sentait son odeur, le serrait tout contre son coeur, les yeux clos la belle affichait un sourire béa tant la joie rythmait ce si doux rêve.

Mais un chuchotement au creux de son oreille la fit frémir et sortant à moitié de son sommeil de plomb elle dicerna une silhouette à ses côtés. U n bond sur le côté la fit sortir du lit en trombes! Depuis que Cask était partit Fréné n'était pas très rassurée la nuit, surtout avec les Champenois qui se risquaient à Péronne, la sécurité n'était pas de mise.

Mi réveillée mi endormie elle ne reconnue pas Cask et commenca à hurler dans la maisonnée:


"Brigand!!Célerat!!Hors de ma demeure où je te découpe comme un porcelet!!"


La belle agitait ses bras tel un moulin à vent afin d'impressionner l'inconnu, ses cheveux or et bouclés remuaient dans tous les sens sur ses épaules frêles.
Mais la silhouette ne bougeait pas, figée comme une statut dans l'obscurité...Plissant les yeux et essayant de calmer sa respiration Fréné essayait de dicerner cette ombre, qui n'avait pas l'air si terrifiante...
Rêvait elle? était ce vraiment son Cask?Mais si tel était le cas pourquoi ne lui parlait il pas???
La jeune femme ne savait que faire, mais elle se risqua d'une voix hésitante :


"Mon coeur...c'est...c'est toi??"


Son coeur battait la chamade, et si ce n'était pas lui?comment allait elle faire pour se débarrasser de ce brigand?...
Sur ses gardes elle attendit la riposte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caskblinder

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Mer 18 Fév - 0:37

Cask content d'être de retour à sa maisonnée et après quelques câlins à sa douce commença à sombrer dans un doux sommeil.
Juste avant l'arrivée du marchand de sable, Frené se leva d'un bon et gesticula en sautant partout en ameutant tout le voisinage.
Cask surpris part tant de fougue, en tomba du lit et s'assomma à moitié, quand son épée posée non loin lui tomba sur la tête.
Se relevant doucement, en poussant des gémissements rauque et les mains sur le crane pour essayer de panser un peu la bosse qu'il venait de se faire, il ne s'aperçut pas que son ombre n'avait rien de rassurant pour sa douce et s'avança doucement vers elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
damefrenegonde

avatar

Messages : 460
Date d'inscription : 25/08/2008
Localisation : entre réel et irréel

MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   Mer 18 Fév - 12:50

Après quelques secondes de silence la silhouette s'agita et tomba à terre avec un fracas d'acier suivit de petits gémissements.
Apparement l'homme avait été aussi surpris qu'elle et avait dû perdre l'équilibre, mais ce bruit sourd d'acier n'était ce pas celui d'une épée?
Fréné essaya de rassembler ses esprits, ce ne devait pas être son tendre car habituellement il rangeait son arme dans son fourreau et la déposait à l'entrée.
Prise de panique la jeune femme ne savait que faire, de plus l'ombre s'était relevée et avancait lentement vers elle. Doucement et avec habileté elle reculait pas à pas, elle n'entendait que sa respiration forte et n'arrivait pas à se concentrer sur autre chose.
A ce moment là sans savoir d'où il venait, Tatouille son chaton, venait de faire son entrée dans la pièce, apparement détendu il ne la remarqua même pas et se faufila entre les jambes de l'inconnu.
Alors là ça en était trop! Il ne manquait plus qu'il s'en prenne à son chaton adoré!
Sans réfléchir elle bondit lestement sur l'homme avec un cri à réveiller les morts et releva son poing afin de lui mettre une bonne raclée, mais son geste fut stoppé net. Il avait réussit à parer son coup et lui tenait fermement le bras.
Leurs visages étaient à quelques centimètres l'un de l'autre et leur respiration respective s'accelerait, la belle le fixait n'osant plus bouger.
Le soleil commencait à se lever ce qui emplit la chambre d'une fébrile lumière qui permettait de dicerner plus distinctement, et là le visage de celui qui la terrorisait commencait à se dévoiler lentement...Son coeur battait la chamade, les secondes se transformèrent en une éternité, mais au fur et à mesure les traits qui se déssinaient semblaient familiers à Fréné:
Un visage rond et enfantin, une bouche charnue et pulpeuse, des sourcils bruns bien déssinés...NON PAS POSSIBLE!!!
C'était bien son Cask!!!qui la regardait d'un air surpris.
La belle ne put s'empêcher de rire tant la situation était cocasse!
Elle voulait lui parler, lui demander pourquoi il ne l'avait pas rassuré mais à ce moment la seule chose dont elle eu envie c'est de le serrer de toutes ses forces dans ses bras.
Cask avait baissé sa garde et relâché son poignet et elle se jeta sur lui, pris dans l'élan ils perdirent l'équilibre et se retrouvèrent étalés sur le lit.


"Bonjour cher "inconnu"
Désolé pour cet accueil... quelque peu...original!" Wink


Elle lui fit un petit clin d'oeil malicieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)   

Revenir en haut Aller en bas
 
...Et plus car affinités...(la maisonnée de Fréné et Cask)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Non officiel de Péronne :: La Ville de Péronne :: Au bord de la rivière-
Sauter vers: